CTA DU 4 FEVRIER 2016 - CARTE SCOLAIRE DU PREMIER DEGRE

mercredi 24 février 2016
popularité : 10%

Vous trouverez à la suite du compte rendu la déclaration liminaire de politique générale du DAASEN.

Compte rendu du comité technique académique du 4 février 2016

Ordre du jour :

1)      Redécoupage des circonscriptions

2)      Carte scolaire, ouverture fermeture des postes dans le premier degré

3)      Protocole de simplification de tâches de directeurs d’école.

 

La séance commence avec la déclaration de politique générale du recteur lu par le DAASEN.

 

Redécoupage des circonscriptions

Question de la FSU : est-ce qu’il y aura la nomination d’un DAASEN à Saint-Laurent-du-Maroni, avec la création d’une troisième circonscription sur Saint-Laurent-du-Maroni ?

Réponse de l’administration : le rectorat le souhaite cela dit s’il y a création de postes et nomination elle  ne peut se faire qu’au niveau ministériel.

Avis de la FSU Guyane : la présence d’un DAASEN  à Saint-Laurent-du-Maroni permettra de réguler l’autorité du rectorat qui parfois s’arrête à Iracoubo, dû à des comportements inadaptés des inspectrices sur Saint-Laurent-du-Maroni.

Réponse de l’administration : le DAASEN entend nos remarques et dit avoir mis un protocole d’accompagnement pour certains inspecteurs en difficulté.

Le projet de redécoupage des circonscriptions est soumis à approbation :

- Pour : 0

- Contre : 0

- Abstention : 10 (5 FSU et 5 UNSA).

 

Carte scolaire, ouvertures et fermetures des postes dans le premier degré

Question de la FSU : Pourquoi il y a des fermetures de postes à Cayenne ?

Réponse de l’administration : Car l’ île de Cayenne perd des élèves, il y a un déplacement de familles vers la périphérie…

Avis de la FSU Guyane : les remontées sont fausses, les chiffres relevés sur le terrain diffèrent. La FSU Guyane est opposée à toute fermeture de classe, au vu de la démographie. Les collectivités territoriales ne jouent pas le jeu et leurs recensements sont erronés,  il faut se baser sur les données des directeurs dans toutes les écoles, il ne doit pas y avoir de fermeture.

La FSU Guyane rappelle que l’académique est en REP+ et une des préconisations ministérielles est la scolarisation des moins de trois ans.

La FSU Guyane s'oppose à toute fermeture en maternelle et propose d'inscrire des élèves de moins de trois ans partout où cela est possible.

Réponse du secrétaire général : une ouverture de classe coûte 17 000 euros à la collectivité il faut avoir une attitude équilibrée.

Réponse de la FSU : l’éducation n’est pas un coût c’est un investissement dans l’avenir, ici on ne parle pas de création de postes mais de maintien.

Question de la FSU : pourquoi il n’y a pas plus de maitre que de classe dans toutes les écoles élémentaires (y compris groupes scolaires), comme le prévoit la réforme REP+ ?

Réponse de l’administration : par manque de dotation

Avis de la FSU : c’est  écrit dans la loi, cela doit être respecté …?

Réponse de l’administration : la réforme REP+ prévoit beaucoup de personnel mais la dotation est en deçà.

Avis de la FSU Guyane : si les postes au concours n'étaient pas déduits de cette dotation, nous pourrions utiliser 51 moyens supplémentaires.

Remarque de la FSU : regardons l’exemple à Kourou : Suivant le document  de travail du rectorat  nous avons remarqué des différences avec la réalité ;

O.Palmot, circonscription KOUROU 1 une fermeture monte la moyenne élèves à 26.80 : c'est inacceptable pour la FSU.

R. Cresson, circonscription Kourou les chiffres actuels pris auprès de la directrice sur base élèves en date du 29/01/16 sont différents de ceux portés sur ce document, qui datent du 17/11/15. Aujourd’hui la situation a évolué : 326 élèves inscrits  à la date du 28/01/16, et non 301 comme l'indique le document de travail.

Nous vous apportons la preuve que vos chiffres sont erronés car vous vous basez sur des éléments donnés par les mairies. Il faut travailler avec les directeurs, réactualiser les données et éviter toute fermeture de classe.

Réponse de l’administration : nous allons réinterroger nos services, pour l’instant les fermetures  sont maintenues.

Question de la FSU : où sont passés les 100 postes promis par le gouvernement ?

Réponse de l’administration : dans les 100 postes il y a les lauréats concours.

Avis  de la FSU : la dotation ministérielle doit permettre de maintenir des classes ouvertes et d'assurer les besoins spécifiques liés aux REP+. Les lauréats doivent être affectés sur la dotation qui leur est spécifique.

Réponse de l’administration : l’État va abonder si besoin

Avis de la FSU : ce n’est pas une manière sérieuse de travaille,  on doit créer des postes en fonction des besoins de la population, la Guyane est devenue une variable d’ajustement sur le territoire national et nous y sommes opposés. La FSU demande un nombre de postes en fonction des besoins du terrain. Il s’agit donc d’une supercherie par rapport à l’annonce ministérielle (100 postes + 180 postes aux concours), la dotation utilisée ainsi est donc plus faible que celle de l’année dernière.

L’administration déclare ne pas dépasser un E/C de 25.

Remarque de la FSU Guyane : les effectifs à l'école Saint Michel à Matoury vont augmenter et dépasser un E/C de 27 car il y a une suppression d’un poste en filière ordinaire. En filière créole les 5 postes sont  maintenus or les effectifs sont très légers (inscription uniquement sur demande des familles). Les effectifs par école étant globalisés, ils augmenteront de façon beaucoup trop importante dans la filière ordinaire. Il faut que les effectifs pour la filière créole soient comptés en dehors de l’effectif de l’école.

La FSU Guyane refuse la suppression annoncée pour cette école. L'enseignement doit pouvoir s'effectuer de façon sereine tant en filière créole que dans les autres classes.

Réponse de l’administration : le DAASEN va demander à la directrice de motiver les inscriptions dans les classes créoles pour diminuer les effectifs dans les classes non bilingues.

Avis de la FSU : Ce n'est pas le rôle de la directrice. Vous devrez gérer les éventuels blocages de la part des parents au niveau des inscriptions en filière bilingue. L'ambiance de travail dans cette école doit pouvoir être de qualité.

Demande de la FSU Guyane : Il faut 2 ETP de plus pour que les collègues puissent partir en congés de formation professionnelle.

Réponse de l’administration : le secrétaire général dit : « ça suffit il ne faut pas trop en demander les collègues doivent se mettre au travail il faut être équilibré dans les demandes».

Réponse de la FSU : votre réponse est inacceptable, les collègues ont des droits, partir en formation après plusieurs années de travail en est un !

La carte scolaire est mise au vote :

- Pour : 5 voix (UNSA EDUCATION)

- Contre : 5 voix (FSU)

 

Protocole de simplification des tâches des directeurs d’école

Déclaration de la FSU : la ministre avait demandé la tenue de groupe de travail sur ce point il y a 2 ans. Le SNUipp-FSU l'avait réclamé l'an dernier. Résultat : rien !!! Ce groupe de travail aurait permis l'expression des directeurs, les premiers concernés par ce protocole. C'est donc l'administration qui propose, ce n'est pas le souhait du MEN et de la FSU, ceci n’est pas un dialogue social : vote contre et demande la tenue d'un GT.

Le projet de Protocole de Simplification des tâches des directeurs d’école est soumis à approbation :

- Pour : 4 (UNSA EDUCATION)

- Contre : 5 (FSU)

Le protocole est rejeté !!

 

Questions diverses

Question de la FSU : Pourquoi les collègues du premier degré ne peuvent pas prendre leurs 18 demi-journées comme le prévoit la loi avec un remplacement par les TDEP ? Pourquoi certains inspecteurs empêchent les collègues de s’organiser pour prendre leur décharge REP+ ?

Réponse de l’administration : l’académie est encore en rodage la situation va s’améliorer normalement d’ici la fin de l’année scolaire des collègues pourront bénéficier de quelques journées de décharge.

Question de la FSU : Durant les bilatérales en collège et plus particulièrement dans les SEGPA vous avez oublié de dédoubler les heures d’atelier.

Réponse de l’administration : effectivement c’est une erreur de l’administration nous sommes en train de corriger ceci.


Documents joints

Déclaration de politique générale du DAASEN

Contact

FSU 973 - GUYANE

BAT G N°34-35
MONT LUCAS
97300 CAYENNE

Tél. : 05 94 30 05 69
Contact : fsu973@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois