CTA DU 23 JUIN 2016

vendredi 1er juillet 2016
popularité : 8%

Compte rendu du CTA du 23 juin 2016


Ce comité technique, présidé par le recteur, s'est déroulé en présence du secrétaire général, du DAASEN et du secrétaire général adjoint.


M. Pierre-Marie, SG, propose une modification de l'ordre du jour : report du point PAF et refus de l'ajout du point demandé par la FSU (BOP 104 : carte scolaire 1° degré).

Avis de la FSU Guyane : Nous déplorons ce frein permanent quant à la présentation du PAF (bilan et projet). Nous tirons une sonnette d'alarme que vous refusez d'entendre concernant la carte scolaire du 1° degré, mais nous poserons tout de même nos questions.


Déclaration UNSA

Déclaration FSU (en pièce jointe)


M. Touré, recteur, nous trouve « un peu durs ». Il pense qu'il ne faut pas perdre confiance : « on va y arriver ensemble ».


Répartition des AED :

Le poste APS du collège PJL ne fonctionne pas comme APS, il sera transféré à Kapel.

Il reste 34,3 postes pour l'accompagnement des élèves en situation de handicap.

En fonction de la dotation, un redéploiement est proposé pour les collèges REP+, en REP et les lycées avec internat.

Situation provisoire au collège Ho Ten You : un agent administratif fera fonction de secrétaire dans l'attente de l'attribution d'un poste d'administratif.

Antenne EMS : 4 postes AED supp à SLM pour créer une antenne.

Des moyens supplémentaires ont été attribués pour 4 collèges numériques expérimentaux.


Question de la FSU Guyane : quel est le taux d'encadrement moyen dans l'académie ? Combien d'élèves par AED en REP ? En REP+ ?

M. Roy, SGA, répond qu'on travaille sur un modèle de répartition pas encore au point.

Avis de la FSU Guyane : on ne peut pas travailler sans cadre, sans effectifs. Une réglementation existe : 250 élèves par AED environ, cela peut constituer une base. Les ajustements liés aux réalités du terrain pourront s'effectuer à partir de là.

Le secrétaire général rappelle qu'on peut utiliser des CUI.

Avis de la FSU Guyane : il nous faut quand même une répartition.


Le recteur annonce que le rôle du CTA est d'évaluer l'impact de la politique mise en place. La justesse des critères utilisés doit être expliquée au CTA.

Avis de la FSU Guyane : c'est le sens de notre demande : pour évaluer l'impact de la politique mise en place il nous faut des critères annoncés en amont, dont le critère chiffré. Ce n'est pas le cas.


Avis de la FSU Guyane : nous sommes conscients du besoin d'utilisation provisoire d'AED pour la maintenance informatique mais la FSU a demandé à la CTG un vrai recrutement de personnel qualifié pour la maintenance informatique.


Avis du CTA :

10 abstentions (FSU + UNSA)


Information sur l'EMS (équipe mobile de sécurité):

Dossier suivi par l'IPR EVS

Conventionnements en cours.

Pôle permanent mis en place à compter de la rentrée, sur SLM.


Postes infirmiers :

Dossier suivi par le DRH

2 propositions seront soumises au vote.


Avis de la FSU Guyane : lors du 1° groupe de travail, une proposition commune avait obtenu l'accord des 2 organisations syndicales. Puis dans un second temps, les représentants UNSA ont travaillé seuls avec l'administration pour faire une nouvelle proposition.

Aujourd'hui il n'y a plus de consensus.

Le SG estime qu'il faut maintenant une proposition claire. Il confirme qu'il s'agit bien de 3 postes d'infirmiers, conformément à la décision ministérielle.


Avis de la FSU Guyane : une présentation chiffrée a été faite avec la répartition des moyens par bassin. Elle met en avant de gros déséquilibres. Les missions des infirmiers scolaires ont changé : les dépistages infirmiers obligatoires sont centrés sur les enfants de 12 ans donc sur les collèges. Les interventions dans les écoles doivent se faire sur demande des équipes, elles ne sont pas systématiques et ne doivent en aucun cas se substituer aux missions des médecins scolaires.


Le recteur admet que le travail n'a pas bien été préparé collectivement.

Selon l'UNSA : aucune des 2 propositions ne convient.


Avis de la FSU Guyane : si on a bien les 3 postes on peut trouver une solution commune, ne laisser aucun collège sans infirmier et transformer le provisoire en définitif. Le bricolage proposé sur Kourou n'est pas acceptable ni cohérent : 4 infirmières sortent de leur secteur pour combler le déficit sur le collège Ho Ten You.


Le recteur entend l’argument de la FSU et soumet au vote la proposition 2 : 1 poste à A Londres, 1 à Ho Ten You, 1 à Tarcy, 1 poste provisoire récupéré pour Nonnon.

Le SG promet un poste supplémentaire l'année prochaine.

Vote unanime pour la proposition de la FSU.


Calendrier scolaire

Le recteur découvre qu'un calendrier scolaire peut poser soucis et susciter de vives discussions.

Il dit qu'il est possible d'adapter le calendrier national, tout en mesurant les conséquences d'une adaptation. Il propose donc un nouveau calendrier intégrant en partie la revendication de coller les vacances au week-end de Pâques.

Avis de la FSU : la mise en place certes contestée des nouveaux rythmes scolaires s'est accompagnée de préconisations ministérielles : se rapprocher le plus possible d'une alternance 7 semaines de travail/ 2 semaines de congés. S'imposer la contrainte de la date de Pâques soulève un problème : imposer un calendrier en fonction de convictions religieuses quitte à déséquilibrer les périodes.

Pour la FSU, l'école est laïque, elle doit respecter les différences et les rythmes des élèves.


Le recteur répond que tout en restant laïque, on peut intégrer le culturel.

Avis de la FSU Guyane : oui à condition que cela ne soit pas une contrainte obligatoire. Les 12 semaines d'affilée en 2018 ne sont pas acceptables, d'autant plus qu'elles font suite à 2 périodes de 4 semaines qui seront trop courtes. Cette obsession de fixer Pâques à Pâques, ne nous trompons pas, ne concerne pas autant de familles qu'on veut bien le faire croire. Cela correspond à la demande d'une organisation syndicale et peut-être d'une poignée de parents présents au CEN qui s'estiment représentatifs de l'ensemble des familles de Guyane ! Combien de parents des communes isolées sont présents dans les instances ? Combien de parents de St Georges ou de St Laurent ? Cette modification proposée à la demande de l'UNSA suscite forcément des discussions dont la FSU se serait passée puisqu'elle a voté pour le calendrier proposé dans un CTA précédent.


Vote du calendrier 2016-2017 : vote unanime pour

Vote du calendrier 2017-2018 : 5 contre (FSU) ; 5 pour (UNSA)


Demande de la FSU Guyane : La carte scolaire du 1° degré pose problème, cela a des impacts sur l'organisation des écoles et sur les affectations.

Le document récapitulatif fourni lors du CTA du 4 février nous interpelle à plusieurs niveaux :

  • Sur quels critères quantitatifs et qualitatifs ont été ouverts des postes RASED ? Pourquoi 2 psychologues sur St Georges pour 4 écoles et plus qu'1 sur Remire pour 10 écoles ?

  • Le cahier des postes qui a servi de base aux affectations pour la rentrée n'est pas le reflet de ce document :

  • Aucune décision de fermeture de poste G or 2 maîtres G en MCS sur l'île de Cayenne.

  • Aucune décision d'ouverture de postes de psychologues à Cayenne or 2 postes apparaissent.

  • Aucune décision de fermeture de poste de psychologue à Remire or 1 poste disparaît.

  • Aucune décision d'ouverture de poste G à St Georges or un poste apparaît.

  • Aucune décision d'ouverture de poste de psychologue à Papaïchton or un poste apparaît.

  • D'où viennent tous ces moyens ?

  • Quelques éléments chiffrés en fonction du cahier des postes fourni par l'administration : Cayenne sud : 1184 élèves/psychologue scolaire.

  • Cayenne nord- Remire : 1626 élèves/psychologue (1281 si on rétablit le 2° poste à Remire)

  • Matoury- Maroni : 959 élèves/psychologue

  • Matoury- Oyapock : 1415 élèves/psychologue

  • Kourou 1- Macouria : 1043 élèves/psychologue

  • Kourou 2- Sinnamary- Iracoubo : 1365 élèves/psychologue

  • St Laurent- Apatou- Mana : 1426 élèves/psychologue

  • Autres erreurs, liées probablement au fléchage des postes de Maîtres surnuméraires et à des réaffectations sans aucun cadre ni respect des barèmes dans certaines écoles :

  • 1 affectation de trop à Stoupan, à Courat, à Mt Lucas, à Moulin à Vent.

  • 1 transformation de maternelle en élémentaire annoncée à Phinera Horth ?

  • 3 ouvertures demandées à ZAC Soula.

  • Autre incohérence : pas de décision de fermeture de poste de répétiteur Regina or un collègues est en MCS.

  • 1 poste qui manque à la SEGPA Dumesnil, déjà signalé l'année dernière.

  • Décisions en suspens/CTA de février : non fermeture à Cacao, Duchange, St Michel ?

  • Urgence création de postes de coordonnateurs d'ULIS lycées ?

Le secrétaire général dit qu'il n'y aura pas de réponse aujourd'hui. Cela sera traité rapidement dès le retour de la responsable du service.

Avis de la FSU Guyane : c'est irresponsable. Les décisions de CT ne sont pas respectées, aucune correction du cahier des postes suite à nos demandes à sa parution. Cela impacte fortement le mouvement du personnel. Aujourd'hui un personnel perd son poste définitif que l'administration décide de donner à un autre collègue !


Le recteur entend les propositions et juge urgent de travailler. Il semble sceptique sur la réalité de ce qui est annoncé.

Le DAASEN propose de transmettre un cahier des postes corrigé lundi après-midi et d'en discuter si besoin.


Questions diverses de la FSU :

Report du pt PAF : juillet.

Avis de la FSU Guyane : la formation du personnel n'est décidément pas une priorité dans cette académie !


Protocole simplification tâches directeurs : voté dans un 2° temps, même avec l'avis négatif d'une OS.

Avis de la FSU : protocole imposé sans aucun changement, malgré un vote à 5 voix contre et 4 pour ! Cela n'apporte aucune amélioration au travail des directeurs.


Collège d'Apatou :

La FSU alerte l'administration sur une organisation axée autour d'une séparation SEGPA et ULIS (dans les vieux bâtiments) / Autres classes (dans les nouveaux locaux).

La FSU Guyane est fermement opposée à cette séparation contraire aux valeurs de notre école.

Le DAASEN y est totalement opposé aussi, cela va à l'encontre du principe d'inclusion. Il va se renseigner.


Frais de déplacements des assistants sociaux : non prise en compte de la réalité des frais engagés par ces personnels.

Le SG répond qu'il faut veiller au respect des textes. Le recteur va regarder ce qui est possible.


Publication du bilan social académique : sa publication annuelle est obligatoire. Quand sera-t-il présenté et publié ?

Le recteur répond que si c'est une obligation on va le faire : on rattrapera les 3 années au + tard en mars.

Avis de la FSU : ce n'est pas très sérieux.


Autres QD :

Postes de référents réussite : pas encore pourvus selon le DAASEN, question de gestion des moyens alloués (nombre d'heures) qui ne correspondent pas au recrutement de 2 personnels 1° degré. Les campagnes de recrutement seront reconduites. Les personnes recrutées par erreur seront contactées, les postes de référent réussite seront essentiellement pourvus par des personnels 2° degré. Un vrai couac, un gros malentendu selon le DAASEN.


Poste de principal adjoint pour le collège Sylvère Felix : sera pourvu par un faisant fonction. De même pour le collège Kartadinama.


Nouvelles circonscriptions : affectations en cours, pas encore terminées. Des appels à candidatures sont nécessaires.

Circonscription du Maroni : arrivée d'un stagiaire lauréat concours. Locaux : en négociation.

Kourou : les 2 circonscriptions auront des locaux à la DEAL : 5 bureaux.

Les IEN nommées sont toujours Mmes Ottman et Heita Archer.

Cayenne : des locaux prévus au niveau du campus.

Les IEN nommés sont toujours Mme Roseaulin et M. Balarin.

Matoury 1- Oyapock : M. Dulcio est toujours l'IEN.

Matoury 2- Maroni devient Matoury Remire : pas encore d'affectation.

St Laurent- Mana- Awala- Apatou : recherche de locaux en cours.

La question de la maison de l'éducation se pose : elle est occupée sans titre depuis 15 ans, c'est une maison sur un terrain d'état, construite par l'état, qui sera récupérée. Gérer de l'hôtellerie n'est pas la vocation d'un rectorat. Pas de subvention, rien n'est aux normes. Beaucoup de choses à revoir à la maison de l'éducation de Cayenne aussi.

Mmes Letin et Alfred restent sur St Laurent.

Pas de moyen ministériel pour la 3° circonscription donc un faisant fonction sera affecté.

Préélémentaire : Mme Stephenson reste.

Le poste de Mme Robinson devient IENA ouest : entretiens en cours

ASH : Mme Pierre et M. Noël restent.

IEN A Cayenne : recrutement en cours.


Documents joints

Déclaration FSU du 23 juin 2016

Contact

FSU 973 - GUYANE

BAT G N°34-35
MONT LUCAS
97300 CAYENNE

Tél. : 05 94 30 05 69
Contact : fsu973@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois