COMMUNIQUE DE PRESSE ENTRE DEUX TOURS

mardi 2 mai 2017
popularité : 5%

Le vote FN n’est pas une option ! La lutte pour le progrès social est une obligation !

Le conflit social guyanais a montré au gouvernement l’exaspération de toute une population revendiquant l’urgente nécessité d’investir dans des services publics de qualité afin de ne plus être des citoyens de seconde zone, oubliés de la République. Ces revendications légitimes exigent de l’Etat des investissements urgents dans tous les secteurs : la santé, l’éducation, le social et le médico-social, la formation, la culture, l’emploi, l’énergie, le transport, la communication et la justice. C’est par la lutte collective que nous contraindrons les futurs gouvernements à répondre aux besoins sociaux, environnementaux et de développement de la Guyane. Les gouvernements successifs, en faisant le choix de renoncer au lieu de répondre aux aspirations légitimes de la population, sont responsables de la montée de l’extrême droite qui se nourrit de la misère et du désespoir.

Pour la FSU Guyane, la progression du Front National dans notre département et sa présence au second tour des élections présidentielles sont les signes d’une situation sociale et politique d’une extrême gravité. Le rejet de l’étranger, l’exclusion, la haine et le racisme sont contraires aux valeurs de solidarité, justice sociale, égalité et de paix que porte la FSU. Une arrivée au pouvoir du Front National plongerait inévitablement le département dans le chaos. Préférence nationale et racisme d’État aggraveraient à coup sûr les fractures de notre société. Les plus fragiles de nos concitoyens seraient bien entendu les plus touchés. La FSU Guyane combat, depuis des années, ce parti raciste et xénophobe qui représente un grave danger pour la démocratie, la cohésion sociale et le monde du travail.

Pour autant le libéralisme proposé par le candidat d’en Marche porte en germe une transformation de notre modèle social qui continuera de détruire nos acquis sociaux. Entre enfermement sur soi, haine de l’autre, préférence nationale et libéralisme économique et social, beaucoup seront face à un choix. Mais laisser faire et courir le risque d’un parti d’extrême droite au pouvoir, serait mortifère.
La FSU Guyane porte des propositions alternatives pour une société plus juste, plus solidaire et un réel développement de tout le territoire : partage du temps de travail, autre répartition des richesses et réforme fiscale, transition écologique pour préparer l’avenir, renforcement des services publics et de la protection sociale pour lutter contre les inégalités, réussite scolaire et élévation d’un niveau de qualification pour tous les jeunes …

La FSU Guyane ne renoncera jamais et sous aucun prétexte aux valeurs qu’elle porte : progrès social, liberté, égalité, justice, fraternité, paix, démocratie et solidarité internationale.
Ce 1er Mai est une nouvelle occasion pour la FSU de réaffirmer son refus de voir arriver le FN au pouvoir. La FSU Guyane est convaincue qu’il est également impératif de construire dès aujourd’hui les mobilisations sociales contre les politiques libérales qui font le lit de l’extrême droite.

Pour la FSU Guyane,
Alexandre Dechavanne


Contact

FSU 973 - GUYANE

BAT G N°34-35
MONT LUCAS
97300 CAYENNE

Tél. : 05 94 30 05 69
Contact : fsu973@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois